- PUBLICITÉ -
Claude Carignan veut encore être maire

(Photo Yves Déry) - Entouré de huit conseillers municipaux de son équipe actuelle, le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, a annoncé devant près de 400 bénévoles qu’il serait, pour une troisième fois, candidat à la mairie aux élections municipales de novembre prochain.

Claude Carignan veut encore être maire

Il sera candidat aux élections municipales, à Saint-Eustache

Six mois après sa défaite aux élections fédérales comme candidat conservateur, l’actuel maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, annonce qu’il sera de nouveau candidat à la mairie aux prochaines élections municipales, en novembre prochain.

Lors d’un dîner dans une cabane à sucre de Saint-Eustache, rassemblant près de 400 bénévoles, Claude Carignan a présenté le bilan des réalisations de son administration depuis sa première élection en 2000.
«Depuis novembre 2000, toute mon équipe a su développer une vision pour Saint-Eustache qu’on a partagée avec vous, a-t-il affirmé. Saint-Eustache avait besoin d‘un coup de barre, d’une vision pour les familles, pour l’environnement et une meilleure qualité de vie.»

Bilan des réalisations
«Nous avons voulu investir, créer de la richesse pour transformer la ville, les infrastructures, mais aussi les citoyens afin que chacun puisse penser améliorer sa qualité de vie», estime celui qui se présentera à la mairie pour un troisième mandat.

Pour sensibiliser les jeunes à l’importance de l’école, l’administration Carignan a tablé sur les infrastructures sportives en investissant plus de 100 millions de dollars. Notons les parcs municipaux, le Complexe multisport et la future piscine — dont l’évènement portes ouvertes se tiendra en septembre.

En matière d’environnement, il a rappelé l’usine de filtration d’eau qui permet d’offrir «une des meilleures eaux au Canada pour une usine de filtration» et le programme de plantation d’arbres.

L’augmentation de 20 % du nombre de policiers pour assurer une meilleure sécurité est une autre réalisation de l’équipe.

Le rassemblement peu formel, qui se voulait à l’image de l’Équipe Carignan, c’est-à-dire près des gens, a permis d’apprendre que la formation serait sensiblement la même que celle de la dernière élection. Quelques nouveaux visages s’ajouteront au noyau de l’équipe. «Ceux qui quittent la politique municipale le font en harmonie», souligne-t-il assurant qu’aucun d’entre eux n’a l’intention de se présenter à la mairie contre lui.

Au moment de l’annonce, Daniel Goyer, Pierre Charron, Patrice Paquette, Nicole Carignan-Lefebvre, André Biard, Sylvie Cloutier, Pauline Harrison et Raymond Tessier étaient présents. Sylvain Mallette et Germain Lalonde absents, Claude Carignan a soutenu qu’il ne fallait pas voir là le signe d’une discorde quelconque. «Ils sont tous membres de mon équipe», a-t-il affirmé.

D’autres défis

Depuis octobre dernier, M. Carignan a cheminé. De sa réponse «Je ne sais pas» à la question «Est-ce qu’il restera maire?», il en est arrivé au constat que oui. «Je ne pense pas que la défaite m’appartient. […] J’ai reçu des centaines de témoignages de gens disant qu’ils ne voulaient pas me voir partir comme maire. Je suis un gars de défis. Quand j’ai commencé (la politique municipale), je croyais qu’après deux mandats j’aurais fait le tour du jardin, mais je réalise qu’il y a encore beaucoup de choses à faire.»

Les défis sont nombreux: sauver l’église de Saint-Eustache, diminuer les gaz à effet de serre, construire une nouvelle bibliothèque, établir une gare de train.
«Ce sont des défis que nous devrons relever ensemble. Je sais que nous avons les mêmes préoccupations. Nous allons faire en sorte que les décisions se font avec vous, pour vous avant tout», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top