- PUBLICITÉ -
Baisse du compte de taxe grâce à l’étalement du rôle d’évaluation  à Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - Nous reconnaissons M. Roger Hamel, président de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, Mme Geneviève Goyer, présidente de la Chambre de commerce Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, M. Claude Carignan, maire de Saint-Eustache, et M. Bertrand Samson, de BSA.

Baisse du compte de taxe grâce à l’étalement du rôle d’évaluation à Saint-Eustache

Budget de l'année 2009

La Ville de Saint-Eustache abaisse, en 2009, le taux de la taxe résidentielle pour une sixième année consécutive. C’est ce dont a fait part le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, lors du dépôt du budget en séance extraordinaire le 10 décembre dernier et lors d’un dîner devant la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le lendemain.

Cette réduction du taux de la taxe résidentielle est possible grâce à l’étalement du rôle d’évaluation visant à minimiser l’impact de la hausse de valeur des propriétés sur le compte de taxes. La taxe résidentielle passe donc de 0,95 $ à 0,86 $ du 100 $ d’évaluation.

Le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, souligne qu’en dépit de «l’ajustement nécessaire des taxes de services», son administration a réussi à faire en sorte que «la majorité des propriétaires voient leur compte de taxes diminuer, demeurer le même ou connaître une augmentation inférieure à l’inflation».

Effectivement, parmi les mesures prises dans le budget 2009, la Ville annonce des augmentations légères pour les services d’eau, d’assainissement des eaux et des matières résiduelles. «Il faut d’entrée de jeu rappeler que nous avons dû composer en 2008 avec des hausses faramineuses des coûts de certains services, dont ceux reliés à la disposition des déchets et à l’achat de produits chimiques pour les usines de traitement et d’assainissement des eaux», fait-il remarquer.

Claude Carignan mentionne que la Ville a connu une hausse de 900 500 $ pour la disposition des déchets, une augmentation de près de 40 % des coûts. Malgré cela, la taxe de service sur les déchets s’établit à 145 $, une hausse de 21 $ par rapport à 2008. «Nous avons réussi à contenir bien en deçà des dépenses imposées à la Ville, une taxe qui demeure inférieure à celle imposée dans un grand nombre de municipalités», assure-t-il.

La taxe de service pour l’assainissement des eaux s’élève à 131 $, soit 10 $ de plus que l’an passé. Le maire Carignan souligne que les coûts reliés à l’achat des produits chimiques nécessaires au traitement et à l’assainissement des eaux ont tout de même augmenté de 65 %.

La taxe d’eau et d’aqueduc augmente de 7 $ pour un total de 122 $ en 2009, une hausse toujours inférieure aux coûts subit par la Ville, spécifie-t-il.

Taux de taxe pour les immeubles non résidentiels

Le maire Carignan a également annoncé une baisse «marquante» du taux de taxe pour les immeubles non résidentiels, qui s’élève à 2,21 $ du 100 $ d’évaluation. Ce taux était de 2,30 $ en 2008.
«Ce qui revient à dire que la quasi-totalité des commerçants et gens d’affaires verra, elle aussi, son compte de taxes diminuer, demeurer le même ou connaître une augmentation inférieure à l’inflation», signale-t-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top