- PUBLICITÉ -
Augmentation du nombre de cas dans les Laurentides

Voilà à quoi ressemble la piqûre d’une tique.

Augmentation du nombre de cas dans les Laurentides

La maladie de Lyme progresse

Selon les plus récentes données publiées par la Direction de la santé publique des Laurentides, depuis le début de l’année 2018, déjà trois cas d’infection à la maladie de Lyme ont été recensés dans la région. En moyenne depuis 2013, on en compte une dizaine par année.

«Le nombre de cas est en augmentation» , explique Julie Lemieux-Côté, du CISSS des Laurentides. Par contre, indique-t-elle, le taux de prévalence, soit le nombre de cas par 100 000 habitants demeure inférieur, dans les Laurentides, à ceux du Québec pour la période 2013 à 2017.

«La maladie de Lyme est en progression constante dans le sud du Québec» , insiste toutefois Mme Lemieux-Côté.

Selon ses dires, l’augmentation du nombre de cas peut s’expliquer par différents facteurs.

D’abord, dit-elle, «la présence de la tique sur le territoire des Laurentides semble augmenter au fil des années» . Les oiseaux qui transportent de plus en plus de tiques provenant des zones endémiques qui s’élargissent en seraient les principaux responsables.

Le fait que la population en général ainsi que les cliniciens sont plus sensibilisés à cette maladie émergente, conduit en outre à plus de consultations médicales et davantage de prescriptions pour des tests diagnostiques de la maladie.

«Les critères diagnostiques ainsi que les définitions de cas se précisent de plus en plus, ce qui permet d’obtenir des cas confirmés pour notre région» , d’ajouter Mme Lemieux-Côté.

Quoi faire en cas de piqûre?

Apparue pour la première fois en 1977 dans la ville de Lyme, au Connecticut, la maladie de Lyme est causée par une bactérie qui se transmet par la piqûre d’une tique infectée.

Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau, à l’endroit de la piqûre, mentionne-t-on sur le site Internet du ministère de la Santé du Québec. Ce symptôme est présent dans 60 à 80 % des cas d’infection. La rougeur s’étend rapidement pour atteindre plus de cinq centimètres et elle peut être en forme d’anneau ou de cible.

En cas de piqûre, il faut immédiatement retirer la tique.

Pour retirer une tique accrochée à la peau, il suffit d’utiliser une pince fine, comme une pince à sourcils. Il est préférable de ne pas utiliser les doigts ou les ongles, car cela contribuerait à écraser la tique et favoriser ainsi la transmission de la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Ceux et celles qui présentent un ou plusieurs des symptômes de la maladie de Lyme dans les 3 à 30 jours après avoir été piqué, sont priés d’appeler Info-Santé (811) ou de consulter un médecin. La personne infectée devra à ce moment-là lui apporter la tique dans un contenant bien fermé. Le médecin pourrait décider de la faire analyser.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top