- PUBLICITÉ -
Augmentation des taxes à Saint-Eustache : De vives réactions au conseil municipal

Les hausses de taxes ont amené plusieurs citoyens à la dernière séance du conseil de ville.

Augmentation des taxes à Saint-Eustache : De vives réactions au conseil municipal

Les membres du conseil municipal de Saint-Eustache ont fait face à un important barrage de questions et de commentaires au cours de la séance ordinaire du mois de février dernier.

La salle des délibérations du conseil eustachois était en effet pleine à craquer le 9 février dernier, et elle était en grande partie occupée par des contribuables eustachois mécontents du compte de taxes 2015 qu’ils ont reçu au cours des dernières semaines.

Une grande majorité de la période de questions accordée aux citoyens a particulièrement porté sur les augmentations du compte de taxes de propriétaires d’édifices à logements de Saint-Eustache. Prévoyant le coup, l’administration eustachoise avait annoncé quelques minutes avant le début de la période de questions une modification importante de sa taxation envers les propriétaires d’édifices à logements.

Annoncée dans le budget 2015, la taxe liée au financement du transport en commun, était établie à 147 $ pour chaque «porte». Elle a été modifiée pour s’établir, dans le cas des multilogements résidentiels, à 147 $ pour la première porte et à 73,50 $ (50 % du coût de la première porte) pour chaque «porte» supplémentaire.

Un propriétaire de multilogement de Saint-Eustache est venu expliquer que sa taxation est passée de quelque 23 000 $ en 2013 à 25 000 $ en 2014 et 29 600 $ en 2015, précisant que l’évaluation de sa propriété est passée de 1,26 million de dollars au précédent rôle d’évaluation à 1,775 million de dollars.

Le maire Pierre Charron a fait valoir que les changements aux rôles d’évaluation sont établis par des firmes indépendantes en fonction de la fluctuation des transactions immobilières effectuées sur le marché et que la Ville n’avait aucun droit de regard sur ceux‑ci. Le citoyen a fait valoir que malgré les chiffres qui lui étaient présentés, il avait «l’impression qu’on se fait ramasser d’aplomb». Un autre propriétaire qui vient d’acquérir des logements à Saint-Eustache, et qui réside à Terrebonne, a pour sa part indiqué que son compte de taxes avait passé de 29 000 $ à 32 000 $. «À cause de ça, je suis obligé de couper des employés et des dépenses. Avez-vous pensé à faire ça?» a‑t‑il dit.

«Nous n’avons pas fait de nouvelles dépenses, a répondu le maire, ni de choses extravagantes. Pour votre compte de taxes, le pire ennemi, c’est les augmentations gouvernementales. En 2000, nous avons fait le choix de mesures sociales [gratuité dans les sports, entre autres], pour assurer un accès à tous, sans distinction, et nous avons fait le choix de conserver ça cette année.»

Alors qu’un autre citoyen s’est inquiété pour des augmentations de taxation au cours des prochaines années, le maire Charron a indiqué qu’il n’est pas «dans notre souhait d’avoir le même type d’augmentation sur plusieurs années».

Un représentant d’édifice à condos a rappelé que ce ne sont pas que les taxes municipales qui augmentent, mais bien un ensemble de tarifs, comme les taxes scolaires et les tarifs d’Hydro-Québec.

En conclusion, un propriétaire s’est dit offusqué que cette mesure ne s’applique pas aux immeubles locatifs de niveau commercial. «D’habitude, je refile la facture, mais là, je ne peux pas.»

La mesure d’atténuation annoncée par le conseil viendra alléger le fardeau de ces propriétaires. Selon les chiffres mentionnés, certains propriétaires verront leur augmentation passer de 16 % à 11 %. D’autres chiffrent à quelques milliers de dollars les économies attribuables à la mesure.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top