- PUBLICITÉ -
Au tour de Paul Martin d’appuyer Daniel Fox

M. Daniel Fox est accompagné de MM. Pierre Descoteaux, Paul Martin, Denis Joannette, Martin Guindon et Denis Coderre.

Au tour de Paul Martin d’appuyer Daniel Fox

À Mirabel

L’ancien premier ministre du Canada, M. Paul Martin, invité d’honneur de l’Association libérale fédérale d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, a accordé son appui au candidat du Parti libéral du Canada, M. Daniel Fox, au Club de golf Les Quatre Domaines, à Mirabel.

Plus d’une centaine de partisans ont assisté à cette activité-bénéfice avec, en plus de M. Daniel Fox, trois autres candidats de la région, MM. Denis Joannette dans Mille-Îles, Pierre Descoteaux dans Marc-Aurèle-Fortin et Martin Guindon dans Rivière-Nord. M. Denis Coderre, député de Bourassa, a aussi participé à cette rencontre.

Dans son discours, le candidat du PLC dans Argenteuil-Papineau-Mirabel a parlé du peu d’investissements du gouvernement de M. Stephen Harper dans le développement de nouvelles technologies et de l’absentéisme du Bloc québécois dans les dossiers importants pour la circonscription électorale. Puis, M. Fox a poursuivi en soutenant que le PLC était «le grand responsable du développement de l’aérospatiale dans la grande région de Montréal et à Mirabel en particulier». «C’est nous, a dit M. Fox, qui avons été les premiers à accompagner Bell Helicopter, Pratt et Bombardier dans leur évolution.»

Puis, dans le domaine environnemental, M. Fox a demandé à son auditoire s’il réalisait que l’Alaska dépensait plus en énergie propre que le Canada en entier. «Non seulement devons-nous faire du rattrapage sur les États-Unis, mais aussi sur l’ex-gouverneure de l’Alaska, Sarah Palin», a lancé M. Fox. M. Harper a aussi laissé tomber les Canadiens sur le plan économique. «C’est particulièrement grave pour les jeunes d’ici et à travers la province, puisque le taux de chômage pour les jeunes travailleurs est passé de 10 % en janvier 2009 à 16 % en octobre. De plus, M. Harper a laissé pour compte les travailleurs de la foresterie, une industrie si importante dans la partie ouest de ce comté, qui voient leurs emplois disparaître sans intervention concertée du gouvernement conservateur», a continué M. Fox.
«Pour nous, la relance se fera à partir de certains principes de base: nous allons remplacer le laisser-faire par le savoir-faire, comme l’a fait Paul Martin tout au long de sa carrière. Nous allons miser sur le potentiel de nos régions par des programmes de développement régional, en consultation avec les autorités provinciales et locales. Nous allons miser sur l’entrepreneurship et les nouvelles technologies. Nous allons investir dans ce que nous avons de plus précieux: les ressources humaines de ce pays», a conclu M. Fox.

Prenant ensuite la parole, M. Paul Martin a endossé fortement la candidature de M. Daniel Fox. «J’étais fier dans le passé, a dit M. Martin, de partager la vision libérale avec Francis Fox. Aujourd’hui, je suis encore plus fier de partager la vision du jeune candidat qui croit dans une économie forte, une économie verte et dans un pays où les programmes sociaux demeurent de première importance.» M. Martin a enfin rappelé l’héritage légué par le PLC au Canada dont l’assurance santé, la Charte des droits, un programme national de garderie mis à néant par les conservateurs et une saine gestion de l’économie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top