- PUBLICITÉ -
Adhésion de la Ville de Saint-Eustache à la cour municipale commune de Deux-Montagnes

(Photo Michel Chartrand) - Les maires de Saint-Eustache et de Deux-Montagnes, Claude Carignan et Marc Lauzon, étaient accompagnés de la greffière, Francyne Tanguay, du conseiller André Biard, de la conseillère Nicole Carignan-Lefebvre, du conseiller Gilles Saint-Marseille, du maire de Saint-Placide, Denis Lavigne, de la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, du maire de Pointe-Calumet, Jacques Séguin, et du conseiller Mario Saint-Charles.

Adhésion de la Ville de Saint-Eustache à la cour municipale commune de Deux-Montagnes

Effectif dès le 30 avril

Les usagers de la cour de Saint-Eustache devront maintenant effectuer leurs transactions à Deux-Montagnes. Dès le 30 avril, tous les dossiers traités par la cour municipale de Saint-Eustache seront transférés à la cour municipale commune de Deux-Montagnes.

Lors d’une conférence de presse, les maires de Saint-Eustache et de Deux-Montagnes, Claude Carignan et Marc Lauzon, ont annoncé l’adhésion de la Ville de Saint-Eustache à la cour municipale commune de Deux-Montagnes, où déjà cinq autres municipalités de la MRC de Deux-Montagnes sont desservies: la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Oka, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac et Saint-Placide.

Anciennement greffière à la cour municipale de Saint-Eustache, Francyne Tanguay dirigera la nouvelle cour commune de Deux-Montagnes. «Le 8 avril dernier, le décret a été publié dans la Gazette officielle du Québec officialisant le projet», a-t-elle rappelé.

Le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, a soutenu que cette adhésion permettra d’optimiser les ressources, de faire des économies d’échelle, d’offrir un meilleur service aux citoyens et de réaliser les premiers jets de partenariat.

Son homologue de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, a qualifié cette adhésion de «grand moment pour la MRC». «C’est l’occasion de montrer que nous sommes capables de travailler ensemble», estime-t-il. Il ajoute que créer des regroupements comme celui-là permet aux municipalités «de continuer à vivre» et de créer de «nouvelles marges de manœuvre» d’un point de vue financier.

Maintenant, toutes les infractions commises sur le territoire eustachois seront traitées à Deux-Montagnes. L’un des avantages de sa nouvelle localisation, le 1502, chemin d’Oka, à Deux-Montagnes, offrira davantage d’espaces de stationnement à l’ensemble des usagers de la cour commune. Plus spécifiquement aux Eustachois, le manque d’espaces engendré par la tenue simultanée de la cour et de funérailles n’existera plus.
«Nous allons faire des économies d’espace d’un point de vue de locaux également», fait savoir le maire eustachois.

Ce projet fait partie du plan de rationalisation de la Ville de Deux-Montagnes. «Avec la revitalisation du chemin d’Oka, ce partenariat augmentera l’achalandage sur cette artère», indique M. Lauzon.

Aucun poste n’a été aboli, assure-t-on.

Déménagement

La cour municipale de Saint-Eustache, qui était temporairement installée dans la rue Dorion, fermera ses portes le 27 avril prochain dès midi. Le transfert des dossiers s’effectuera les deux jours suivants, période pendant laquelle il sera impossible aux usagers d’effectuer leurs transactions. Les municipalités assurent que les clients ne seront pas pénalisés par cette opération et pourront payer leur contravention à partir du 30 avril à la cour municipale commune de Deux-Montagnes. Les heures de bureau sont du lundi au jeudi, de 8 h 30 à midi et de 13 h à 17 h, ainsi que le vendredi de 8 h 30 à midi.

La cour municipale commune de Deux-Montagnes est une cour de première instance, dont la mission est d’offrir une justice de proximité facilement accessible aux citoyens. Elle voit au suivi légal des constats d’infraction émis sur son territoire par rapport à des infractions aux règlements municipaux et au Code de la sécurité routière. Pour de plus amples renseignements: 450-473-8688.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top