- PUBLICITÉ -
À Saint-Eustache: Hausse moyenne de 5

Le maire de Saint-Eustache

À Saint-Eustache: Hausse moyenne de 5,74 % du compte de taxes

Les Eustachois doivent s’attendre en 2015 à une hausse moyenne de leur compte de taxes de l’ordre de 5,74 %.

C’est ce qui ressort de la présentation du budget 2015 effectuée par l’administration du maire Pierre Charron, le 10 décembre dernier, lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal qui s’est tenue à la mairie de Saint-Eustache. Pour une maison d’une valeur de 240 657 $ (valeur moyenne des résidences à Saint-Eustache), c’est donc dire que la hausse du compte de taxe se chiffre à 135 $.

De cette hausse de 5,74 %, le maire Charron en attribue la majeure partie (4,05 %) aux obligations gouvernementales auxquelles les municipalités auront à faire face. M. Charron indique que le manque à gagner total de la Ville pour 2015 s’établit à 1,8 M$; il mentionne une baisse de remboursement de TVQ, des contributions additionnelles à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et des pertes de revenus de taxation pour immeubles institutionnels, en plus de toutes les responsabilités qui ont été ajoutées aux municipalités au cours des dernières années, comme le schéma de risque en sécurité incendie, les normes environnementales et les services policiers de niveau 2.

«Nous estimons, et avec raison, que les municipalités et leurs citoyens, ne les oublions pas, ont largement fait leur part ces dernières années pour réduire le déficit de l’État», a-t-il indiqué.

Il a par contre souligné que des projets comme l’Innoparc Albatros, dont l’emprunt contracté serait payé à plus de 98 % par la vente de la portion résidentielle et les promesses de vente déjà conclues pour des terrains industriels, serviront à stimuler la croissance de la ville.

Quant à la menace qu’a laissée planer le ministre Pierre Moreau sur les coupures auxquelles s’exposent les villes de Laval et Longueuil pour leur décision d’augmenter les taxes, le maire Charron estime qu’il s’agit d’une attaque jamais vue dans l’histoire politique moderne, soulignant que l’Union des municipalités du Québec (UMQ) devait réagir à ce sujet le lendemain de l’adoption du budget eustachois.

Les réactions au budget

Les deux conseillers municipaux indépendants au conseil municipal eustachois, André Biard et Julie Desmarais, se sont opposés à la résolution d’adoption du budget.

Pour un, le conseiller Biard estime que les efforts de restriction de dépenses auraient dû être plus soutenus: «Mon compte de taxes personnel 2015 sera augmenté de 5.93 %. En 2013 et 2014, une augmentation de plus de 4 % pour un grand total de 15 % pour les 3 années, alors que le coût de la vie tourne encore aux environs de 2 % pour les mêmes périodes. J’imagine le compte de taxes de tous nos citoyens et le regard de ceux-ci envers nous, les administrateurs. Pour toutes ces raisons des plus valables, je vote contre ce budget qui ne reflète pas la réalité. Le défi n’a pas été relevé.»

Pour sa part, la conseillère Desmarais a préféré dire qu’elle s’opposait au budget parce qu’il ne respectait pas la capacité de payer des citoyens. «Je n’accuserai pas le conseil», dit-elle, soulignant toutefois que «les salaires ne suivent pas le même rythme» de l’augmentation des tarifs pour les citoyens. Elle a donné en exemple d’autres augmentations comme les taxes scolaires: «Je n’insinue rien, je n’accuse personne, mais je ne peux pas accepter un budget comme ça.»

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top