- PUBLICITÉ -
20 ans de vie fédérale

(Photo Michel Chartrand) - Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyers.

20 ans de vie fédérale

Création du Bloc québécois

En 2010, le Bloc québécois fête ses 20 ans d’existence. Deux décennies à défendre les intérêts des Québécois à la Chambre des communes. Pour souligner l’anniversaire, le chef bloquiste, Gilles Duceppe, a décidé de partir à la rencontre des différents acteurs du monde des affaires et politique à travers le Canada. Une initiative dont se réjouit le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyers.

«Ça fait 20 ans que le Bloc québécois se bat avec énergie contre le système fédéral. Vingt ans que nous résistons aux tentatives du Canada de ravaler le Québec au rang de province comme les autres. Avant le Bloc québécois, c’était le Canada d’abord et avant tout. Maintenant, les Québécois peuvent avoir confiance: avec nous, ils savent que les intérêts du Québec seront défendus à Ottawa, sans compromission», résume le député bloquiste.

Rappelons que le chef du Bloc québécois a été le premier député souverainiste à occuper un siège à la Chambre des communes. Une page d’histoire importante dans l’histoire canadienne et du Québec. «Vingt ans après l’échec du Lac Meech et le rejet des aspirations minimales de la nation québécoise, un constat s’impose: une offre du Canada répondant aux besoins du Québec ne viendra jamais. Le dernier exemple en date, c’est le discours du trône. Ce qu’il y a de plus remarquable dans ce discours concocté par Stephen Harper, c’est l’absence du Québec. Pour les libéraux, c’est la même chose: c’est comme si le Québec n’existait pas», déclare le député de Rivière-des-Mille-Îles.

Selon le député bloquiste, au fil des années, le poids d’influence du Québec au sein de la fédération a diminué. «Avec le projet de loi des conservateurs, appuyé par les libéraux, le poids politique du Québec à la Chambre des communes sera de 21,9 %, ce qui est moins que son poids démographique», dénonce Luc Desnoyers.

Le député a également rappelé le manque d’investissement au Québec dans le dernier budget fédéral, et ce, comparativement aux autres provinces. «Le dernier budget indique que l’industrie de l’automobile en Ontario a reçu 9,7 milliards, tandis que l’industrie forestière devra se contenter de 170 M$. Si on prend en considération que la part du Québec sera bien moindre que 100 M$, les compagnies américaines de l’automobile installées en Ontario auront donc reçu 100 fois plus d’aide fédérale que toute l’industrie forestière québécoise», explique le député.

Pour souligner l’anniversaire de fondation du Bloc québécois, différentes activités auront lieu au cours de l’année 2010 dans le comté de Rivière-des-Mille-Îles. Toutefois, il n’a pas été possible de connaître les dates et détails des évènements pour le moment. L’information sera communiquée dans les prochains mois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top