Fusion des OMH de la région «Rien ne changera pour les locataires»

Dany
Dany Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le président, René Ouellet, et la directrice générale, Monique Ross, du nouvel ORH du Lac-des-Deux-Montagnes.

Depuis quelques semaines déjà, les offices municipaux d’habitation (OMH) de Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac, Oka et Pointe-Calumet ont été dissous et remplacés par l’Office régional d’habitation (ORH) du Lac-des-Deux-Montagnes, lequel sera dorénavant responsable de la gestion de ces établissements.

Face aux craintes de certains locataires quant à cette nouvelle structure, votre hebdo LA CONCORDE a rencontré le président, René Ouellet, et la directrice générale, Monique Ross, pour faire le point.

Ainsi, l’ORH gère maintenant quelque 450 unités d’habitation sur le territoire des six municipalités en question. Dans un contexte de réorganisation des services, M. Ouellet et Mme Ross tiennent un discours rassurant sur la quantité et la qualité des services que recevront les différents édifices qui seront maintenant gérés à partir de Saint-Eustache, où ont été établis les bureaux administratifs de l’établissement. «Rien ne changera pour les locataires», a assuré M. Ouellet, informé des craintes de certains locataires.

Il faut savoir que chacun des OMH fusionnés recevait les services d’un directeur ou d’une directrice, qui consacraient entre quatre et sept heures par semaine aux besoins et requêtes des résidents, effectuant du même coup du travail de nature administrative, disent-ils.

Si ces postes de direction ont été abolis au sein de la nouvelle structure, M. Ouellet et Mme Ross précisent que les résidents de chaque établissement continueront de profiter des heures de service à la clientèle auxquels ils étaient habitués. «On garde le même principe de services en nombre d’heures, mais il n’y aura plus de comptabilité ni d’administration à faire, seulement un service d’écoute», a expliqué M. Ouellet. En outre, deux intervenants communautaires travailleront sur le terrain.

Ce n’est pas d’hier que le désir de réorganisation des OMH est dans l’air. «La MRC de Deux-Montagnes, en février 2013, a décidé de prendre en main le dossier du logement social et communautaire sur son territoire», expliquent les deux administrateurs, rappelant que le travail sur ce projet a tout de même commencé il y a au moins trois ans.

Plusieurs objectifs sont à l’origine de cette décision, notamment le désir «d’améliorer l’offre de services aux familles et personnes âgées avec les principaux partenaires, tels que le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) et les organismes communautaires». Selon les dirigeants de l’ORH, la réorganisation assure «la présence d’un point central de services qui permet de regrouper les ressources, de les utiliser de façon plus efficace et en spécialisant les fonctions».

«Nous garantissons les emplois de tout le monde», a précisé Mme Ross, selon laquelle la centralisation des services administratifs permettra de standardiser le traitement des dossiers, de même que les processus et méthodes de travail. La liste des requérants (ceux et celles qui formulent des demandes de logement) sera centralisée au bureau chef de Saint-Eustache sur un seul registre régional.

Cette réorganisation des services de logements sociaux sur le territoire de la MRC est une première au Québec et, à cet effet, l’ORH fait office de pionnière. M. Ouellet évite de se prononcer pour les autres MRC, mais il semble que l’expérience vécue ici pourrait inciter d’autres régions à adopter ce même modèle.

 

 

 

Organisations: LA CONCORDE

Lieux géographiques: Saint-Eustache, Territoire de la MRC, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires