Pour la Coalition citoyen, «les masques sont enfin tombés»

Benoît
Benoît Bilodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Benoit Charette avec la CAQ

Selon le Collectif citoyen pour la démission de Benoit Charette, la décision de l’ancien député péquiste de Deux-Montagnes de se joindre, quelques jours avant Noël, au nouveau parti Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault représente «un cas patent d’imposture».

Dans un communiqué de presse, le porte-parole de la Coalition, Bernard Roy, estime que le député Charette est devenu, en adhérant à la CAQ, ni plus ni moins un député fédéraliste. «Enfin, les masques sont tombés! À la conférence de presse de la fusion entre l’ADQ et la CAQ, Gérard Deltell avait clairement énoncé la position constitutionnelle de cette nouvelle formation: la recherche de l’autonomie du Québec, mais à l’intérieur du cadre de la fédération canadienne. Nous savions que le député Charette n’était plus à l’aise avec l’idée de souveraineté du Parti québécois. Cette fois, c’est clair, il ne l’est plus», de déclarer M. Roy.

Pour M. Roy, cette décision de M. Charette est non seulement un détournement de démocratie, mais aussi d’imposture. «M. Charette se trompe s’il croit que les citoyens de la circonscription de Deux-Montagnes vont le suivre dans cette voie», d’affirmer M. Roy.

Toujours selon le porte-parole de la Coalition, «le député Charette, en se moquant des électeurs péquistes comme il l’a fait, vient de se discréditer totalement». Comme il le réclame déjà depuis le mois d’octobre dernier, le Collectif citoyen a de nouveau demandé la démission immédiate de Benoit Charette. Soulignons qu’il a aussi mis en ligne, début décembre, un site Web par l’entremise duquel il est possible de signer une pétition réclamant cette démission. Le site Web en question peut être consulté à l’adresse [www.benoitroy.org].

 

 

Organisations: Coalition, ADQ, Parti québécois Collectif

Lieux géographiques: Québec, Deux-Montagnes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires